Eco-Construction : Le secteur privé avance, sans le secteur public

“Aujourd’hui, la réalisation par le secteur privé, de projets de construction écologique et de développement durable, a devancé de loin, la réglementation mise en place par les pouvoirs publics”, a indiqué Lotfi Rejeb, architecte et expert international en éco-construction lors d’une conférence sur le thème “Urbanisme-architecture et villes durable”, tenue mardi, à l’ouverture des 10 journées de l’éco-construction et de l’innovation, qui se tiennent du 13 au 14 février 2018, au siège de l’UTICA, à Tunis.

Il constate “une non conformité entre les stratégies nationales de promotion de l’éco-construction, et la réglementation actuelle régissant ce domaine”.

A cet égard, Rejeb a proposé la mise en place “d’une charte d’urbanisme qui constituera une étape intermédiaire entre l’amendement du cadre réglementaire et la concrétisation de la volonté des opérateurs privés”, recommandant que “des chartes soient élaborées au niveau de chaque commune, dans le cadre d’ateliers de réflexion auxquels participeront les représentants de la société civile, les responsables des communes, les promoteurs et les professionnels du domaine”.

“Cette charte donne une marge d’intervention à l’échelle de la communauté, en matière de réalisation de projets écologiques. L’autonomie du pays est le mot clé dans ce dossier, d’autant plus, que la Tunisie recèle d’importantes ressources naturelles. Il est illogique que le pays importe de l’énergie alors qu’il devrait être exportateur de l’énergie solaire, puisqu’il bénéficie de 4.800 heures d’ensoleillement, par an “.

De son côté, Taoufik Chabchoub, avocat à la cour de cassation a indiqué que “le législateur tunisien ne cible pas le développement durable et la construction écologique, mais plutôt la lutte contre la pollution et la maîtrise de la consommation d’énergie. Notre cadre juridique manque d’un référentiel technique pour concrétiser le développement durable et nous sommes très en retard par rapport aux autres pays”.

Selon lui, la proposition de mettre en place une charte urbaine pourrait être une solution, néanmoins cette charte doit être adoptée par les pouvoirs publics, car si elle n’a pas la force comminatoire d’un texte juridique, elle va rester au stade des vœux pieux.

Il a souligné la non harmonisation entre le cadre juridique régissant le domaine de l’éco-construction et du développement durable (article 1 du code de l’urbanisme et articles 12 et 45 de la constitution) et les nouveaux concepts dans ce domaine.

Faouzi Ayadi, l’organisateur de ces journées a indiqué que la place de l’éco-construction dans l’économie nationale reste encore restreinte, étant donné la réticence des pouvoirs politiques à adopter cette nouvelle notion.

Pour sa part, le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, a relevé, lors de l’ouverture des 10èmes journées de l’éco-construction et l’innovation, que son département oeuvrera à solutionner les problèmes des professionnels, à la lumière des propositions qui seront issues de ces journées, d’autant plus que l’éco-construction constitue une solution économique aux problèmes liés à la maîtrise de l’énergie et à la pollution.

Aujourd’hui, l’administration doit être réactive et suivre le secteur privé, qui est très avancé dans ce domaine, pour ne pas constituer un obstacle. L’objectif est de généraliser ce concept et de ne pas rester au niveau des expériences pilotes, a t-il affirmé.

La 10ème édition des journées de l’Eco-construction et l’innovation est une occasion de réunir les décideurs et experts de la construction et du bâtiment et les représentants des différentes entreprises dans le but de stimuler la réalisation de futurs projets économiques et écologiques. Près de 30 exposants participent à cette édition, dont cinq startups.

Lire la suite

Powered by WPeMatico

Algerie
Sousse accueille la 2e édition de la foire du tapis et des tissages traditionnels 

L’Office national de l’artisanat (ONAT) organise, du 23 février au 4 mars 2018, en coopération de la Société internationale des foires de Sousse, la 2ème édition de la foire régionale du tapis et des tissages traditionnels à la Foire internationale de Sousse. Cette manifestation régionale vise à aider les producteurs …

Algerie
Tunisie – UE: Les deux manquements à l’origine de nos mauvais classements

Abou SARRA En l’espace de deux mois, la Tunisie a été blacklistée par les pays membres de l’Union européenne, “paradis fiscal” (5 décembre 2017) et “pays fortement exposé au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme” (7 février 2018).   Globalement, l’Union européenne estime, pour le premier classement, que …

Algerie
Noureddine Tabboubi appelle à la désignation de nouvelles compétences au sein du gouvernement

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Tabboubi, estime impératif de désigner de nouvelles compétences au sein du gouvernement pour mettre fin au démantèlement des structures de l’Etat et réaliser un meilleur rapprochement de vues entre les différentes parties. Intervenant lors des travaux du 13ème congrès …



Le portail afriqueco2.com indexe des journaux existants par ailleurs indépendamment sur le web. Les opinions exprimées dans ces journaux ne reflètent pas les opinions d’afriqueco2.com , et ne peuvent lui être imputées. Pour toute réclamation sur les contenus, voir directement avec les journaux concernés.